Visiter une région viticole suisse et vous ramener des vins et des flacons d’exception est un exercice professionnel en même temps qu’un véritable bonheur. 

Depuis trois ans avec mon complice Michele, nous visitons les différentes régions viticoles suisses pour nos mandataires respectifs, nous y tissons des liens et aimons y retourner régulièrement. Grâce à cette fidélité aux producteurs, nous obtenons les trésors que nous vous proposons.

Visite au pays des seigneurs du Pinot Noir

C’est en avril dernier que nous nous sommes rendus aux Grisons pour dénicher des flacons dignes d’intéresser nos lecteurs. La Bündner Herrschaft, traduite par «le pays de la Seigneurerie grisonne», est une région viticole de 400 hectares qui s’étale entre Fläsch et Malans; c’est aussi une région touristique connue internationalement comme le pays de la petite Heidi.

Après trois heures et demie d’un parcours matinal en train merveilleusement scénique, nous atteignons Landquart dans la vallée du Rhin, près de Coire, d’où nous rayonnerons dans le vignoble.

Sur la terrasse de Martin Donatsch

Sur le coup de midi, installés sur la terrasse au-dessus de la cave, nous retrouvons Martin, le fils et successeur de Thomas Donatsch, l’un des producteurs iconiques de Suisse alémanique, pour notre première dégustation.

C’est l’occasion de se faire raconter l’année écoulée et commencer notre dégustation. Au-delà des magnifiques Pinots Noirs produits par le domaine, nous retenons le Completer, ce cépage si rare et particulier des Grisons, pour notre collection de grands formats.

Comme à chaque visite, nous devons nous faire violence pour quitter l’agréable compagnie de Martin et de son père et nous rendre au prochain rendez-vous, car ce voyage est avant tout professionnel. Pour rencontrer trois à quatre producteurs par jour, il faut aussi savoir mesurer son temps!

Le vin de Monsieur le Comte

Nous reprenons donc la voiture et remontons la vallée du Rhin sur 25 kilomètres en direction de Reichenau et son château, où nous attend Johann-Baptista, qui lui aussi a succédé à son père à la tête du domaine.

Pourtant ce jour-là, c’est Gian-Battista, le père, qui nous accueille, car Johann est occupé à la récolte des asperges, dont le château produit deux tonnes chaque année dans les sables du Rhin.

Nous passons en revue les divers Pinots Noirs 2016 et 2015 qui sont encore en fût. Arrive ensuite le moment le plus attendu de notre visite, la dégustation d’un vin rare, de plus élevé avec une méthode spécifique que seuls «Monsieur le Comte» von Tscharner et Giani Boner à Malans utilisent à notre connaissance: le Completer élevé en mode oxydatif.

Nous recherchions un vin en Salmanazar (9 litres), et bien ce sera une mise spéciale du Jeninser Blauburgunder, un Pinot Noir issu de vieux cépages et provenant de vignes situées près du village de Jenins.

Nous ne sommes pas seuls à traquer la rareté

De retour à Malans chez Georg Fromm dans les hauts du village, nous retrouvons Marco Fromm (le fils de Georg) dans la cour en train de terminer à la main une série de grands flacons exclusifs promis au sommelier du restaurant IGNIV, Francesco Benvenuto. Nous ne sommes donc pas seuls dans cette chasse aux trésors!

Retrouver la famille Fromm est toujours un plaisir et nous dégustons en compagnie de Walter, l’œnologue, neveu et successeur de Georg, les Pinots Noirs du Domaine qui font toujours forte impression.

Une nuit de repos et ça repart

Après une nuit réparatrice et un petit déjeuner gargantuesque servi par notre hôtesse Mélanie Weibel, nous reprenons la route pour nous rendre à Maienfeld chez Sina et Matthias Gubler Mohr, au domaine Mohr-Niggli. 

Matthias met en pause son travail d’étiquetage et nous parcourons ensemble les vignes devant la maison en parlant méthode de production et millésime. Suit une dégustation, cette fois sans coup de cœur.

Un bijou de Chardonnay

L’après-midi, nous nous rendons à Fläsch chez Roman Hermann. Lui aussi a repris le domaine familial il y a quelques années.

Roman produit d’excellents Pinots Noirs et un Completer semblable à celui de Martin Donatsch et nous fait aussi goûter un essai de Solaris planté en haute altitude. C’est toutefois son Chardonnay qui retient toute notre attention, et plus particulièrement celui issu de trois barriques marquées d’une lune indiquant qu’elles ont été produites selon les normes de la biodynamie. Nous obtiendrons de Roman une mise spéciale que nous nous réjouissons de vous présenter. 

Le tableau de chasse

Dans le train du retour, nous refaisons mentalement le tour des domaines visités et échangeons nos impressions. En bon acheteur, Michele se donne toujours 24 heures pour laisser retomber les émotions avant de confirmer ses commandes. 

Au final, nous avons déniché pour notre magasin en ligne:

  • un Pinot Noir de vieilles vignes que nous déclinerons du Magnum au Salmanazar, 
  • un Completer disponible en Magnum et double Magnum
  • et un Chardonnay d’exception que nous proposerons également en Magnum et double Magnum.

Insistons sur le fait que ces grands flacons sont des pièces rares, car les coûts augmentent exponentiellement avec la taille. La bouteille, le bouchon et l’étiquette sont produits en très petits nombres et la mise en bouteille est manuelle. 

Raisons pour lesquelles on ne trouve pratiquement que des grands vins en grands formats… mais qui dit grand vin dit grand plaisir, alors bonne dégustation!