Comment bien choisir les verres à vin pour nos tables de réception? Répondre à tous les critères gastronomiques sont les conditions sine qua none à la réussite de notre soirée ! Mais on s’y perd lorsqu’il faut adapter la verrerie à la dégustation du vin, respecter les codes de dressage, sans oublier les aspects décoratifs .

Les fêtes arrivent et en tant qu’hôte nous avons tous à cœur de dresser une belle table à laquelle les verres, pensons-nous, peuvent ajouter de la couleur ou de la fantaisie. 

Les verres produits depuis des siècles sur l’île vénitienne de Murano (verre de gauche) sont réputés pour leur élégance et le travail d’orfèvre des maîtres verriers. Les verres de la ville de Biot en Provence sont connus pour leurs charmes colorés. Quand aux verres ciselés de la cristallerie de Baccarat ils impressionnent les convives par la finesse de leur dessin.

Les attentes des convives-dégustateurs changent

N'est-il pas dommage d’avoir choisi un beau vin, réalisé un bel accord met et vin, pour faire plaisir à nos invités et obtenir au final une dégustation médiocre ou diminuée par la forme d’un verre.

On le sait aujourd'hui, le verre joue un rôle important dans le processus de dégustation, pour apprécier la couleur du vin il faut un verre transparent, pour humer le vin il faut un verre en forme de tulipe qui concentre les arômes et enfin l’écoulement en bouche à toute son importance.

Conscient de l’importance du verre, le monde viticole français a créé en 1970 un verre standardisé pour la dégustation, le verre INAO (Institut National des Appellations d’Origine). Ce verre avec sa forme et sa taille devient l’outil homologué pour toutes dégustations officielles. Comprenez donc que tous les vins du monde (blanc ou rouge) seront analysés et dégustés dans ce verre. 

C’est probablement le verre le plus moche que vous puissiez trouver, petit, étroit, transparent, sans signe particulier mais efficace. C’est-à-dire, arrondit à la base de son pied, élargie à l’épaule pour accueillir votre vin et rétréci légèrement à la fin de sa cheminée pour concentrer les arômes. 

Le mariage de l’élégance et de l’efficacité

Loin de moi l’idée de recommander de mettre ce verre à votre table mais comprendre cette norme aide à apprécier le travail du verrier Claus Riedel qui fût le premier dans les années 1990 a développer des verres décoratifs et modernes adaptés à la dégustation des vins, suivi par les créations dès les années 2000 de la famille Zalto (verre de droite) en collaboration avec le prêtre œnologue Hans Denk. Sans oublier de citer les créations des verreries industrielles allemandes comme Spiegelau ou Zwiesel-Schott.

Ces verres modernes à l’élégance discrète sont considérés aujourd’hui comme le nec le plus ultra et correspondent à des tables contemporaines plus sobres. 

Les magasins offrent souvent des gammes très étendues de verres à vin. A les en croire, chaque cépage ou région mériterait son verre. Il n’en n’est rien. Privilégiez simplement un verre en forme de tulipe pas trop lourd. Renoncez aux verres colorés qui vous priveront d’apprécier la robe naturelle du vin et évitez les verres évasés vers le haut qui ne vous offriront aucune satisfaction olfactive.

Mais surtout, n’oubliez jamais que votre vin est encore vivant dans votre verre et qu’il doit s’exprimer en évoluant jusqu’au contact de votre bouche. Il doit donc avoir de la place pour tourner et danser, afin qu’il puisse vous surprendre!

A propos de Caroline

Caroline Lefay est une sommelière ayant obtenu le brevet fédéral en 2016, elle est aussi au bénéfice depuis 2006 d’un BTS français en arts de la table. Aujourd’hui elle est active dans le vin et la restauration. Avec son blog “Les Flacons de Caroline” elle ajoute la corde de la communication à son arc pour partager ses découvertes avec un public curieux qui apprécie les conseils des professionnels.

Les Flacons de Caroline

Verres Riedel

Verres Zalto